Les sorties du 29 mars 2018 :

Démons mécaniques de Uzziel, Entre le sable et l'eau de Isabelle Aussel, Frank, signe particulier : juif tome 2 - Nathalie de Rémi Diétrich, La pierre du crime de Michel Lataste, Lettres à Paul de Laurence Le Faou, Rêves de toi de Corentin Chaulet, Un spritz à Venise de Marion Noisilleau, De beaux mensonges pour t'endormir de Marie-Laure Bousquet, Choc en retour de Dominique Dayau, Juste la regarder mourir de Claude Castéran, Le Cap Ferret du paradis à l'enfer de Sophie Juby, Liat Cohen la guitare orpheline de Margot Moquet.

Dernières parutions


7, rue Beaumartin
33700 Mérignac
Tel 05 56 42 60 43
Contact
: editions.vents@gmail.com



CÉSARACCIO Sylviane

Sylviane Cesaraccio

Sylviane Césaraccio est née en 1969 avec une maladie génétique orpheline : le Sybdrome de Marfan. En 1976, ses parents se sont installés à Pauillac dans le Médoc, une ville où elle vit toujours.

Après des études de secrétariat, elle oeuvre à surpasser son handicap et travaille bénévolement en milieu scolaire et culturel pour les communes de Pauillac et Saint-Estèphe. Sa nouvelle mission : initier les élèves au plaisir de la lecture... plaisir que lui a transmis sa mère. L'écriture est pour elle une suite logique.

Il y a huit ans, on lui découvrit une maladie auto-immune, le Syndrome de Gougerot Sjoren.

Depuis peu conseillère municipale, l'écriture est pour elle une nécessité. Ce qu'elle ne peut faire avec ses muscles elle le fait avec la tête.

Souvent j'ai demandé à ma maman de me raconter sa vie, celle d'une petite auvergnate née de famille pauvre dans les années 30 dans un petit village du Cantal.
À 18 ans, et malgré des problèmes de santé dus à une maladie génétique orpheline, elle monte à Paris comme beaucoup de provinciaux pour y chercher du travail. Encore mineure elle se fait opérer des yeux puis travaille comme bonne dans différentes familles. Ce sont les plus belles années de sa vie... puis elle rencontre celui-qui deviendra son mari.

L'homme a du caractère ! Le couple et leurs quatre enfants vivront au rythme des mutations professionnelles.

Malgré son handicap, elle continue à œuvrer dans le domaine culturel et notamment au cinéma l'Eden


Titres au catalogue : Tu te plains toujours pour rien ! - Souviens-toi Maman

La Presse en parle :

Sud-Ouest du 19 septembre 2012

Sud Ouest du 19 septembre 2012